Humidité excessive : voici comment utiliser votre déshumidificateur

bouée sur une vitre

Vous n’êtes pas à l’aise chez vous ou au bureau ? Vous avez l’impression de respirer laborieusement, de suer plus que de raison ou encore d’avoir des difficultés à évacuer la transpiration ? Ce n’est pas forcément la chaleur… c’est même sans doute l’humidité qui pose problème. Les sous-sols, les buanderies, les salles de bain et les garages ne sont pas les seules pièces qui peuvent souffrir d’une hygrométrie élevée.

Dans bien des cas, c’est tout la maison qui va afficher des signes d’humidité excessive comme le phénomène de condensation au niveau des vitres, une odeur de moisi ou de renfermé, mais aussi et surtout une prolifération bactérienne, l’apparition de moisissure au plafond ou sur les murs ou encore l’exacerbation des réactions allergiques respiratoires.

Si vous remarquez ces signes attestant d’une hygrométrie supérieure à la normale (plus de 50 %), vous allez devoir vous équiper d’un bon déshumidificateur pour retrouver votre qualité de vie et protéger votre foyer.

On vous explique dans cet article comment utiliser votre déshumidificateur dans les règles de l’art pour maintenir l’hygrométrie dans sa place physiologique.

Les règles d’or pour un déshumidificateur efficace

Vous avez acheté un déshumidificateur qui correspond à la superficie de votre espace de vie ? Voici comment bien l’utiliser.

  • Réglez le niveau d’humidité ciblé. Le taux d’humidité relative optimal se situe entre 30 et 50 %, selon Energy Star (et 30 à 40 % dans les régions plus froides qui nécessite une utilisation permanente du chauffage). Si le taux d’humidité est plus élevé, il peut favoriser la prolifération des acariens, des moisissures et des champignons, et déclencher des allergies ;
  • Placez votre déshumidificateur d’air au bon endroit. Veillez à laisser suffisamment d’espace pour que l’air puisse entrer et sortir librement du déshumidificateur. La plupart des déshumidificateurs libèrent l’air par le haut, mais certains peuvent avoir une évacuation latérale. Quoi qu’il en soit, l’évacuation doit rester libre ;
  • Fermez toutes les fenêtres et les portes. En fermant votre espace, vous permettez au déshumidificateur de travailler efficacement pour réduire l’hygrométrie plus rapidement ;
  • Videz le réservoir régulièrement. Lorsque le réservoir est plein, un indicateur s’allume et le déshumidificateur s’arrête. Pour que le déshumidificateur fonctionne lorsque vous êtes à l’extérieur de la maison, videz régulièrement le réservoir en haute saison. Vous pouvez également raccorder un tuyau vers un drain situé à proximité pour que votre déshumidificateur fonctionne de manière autonome ;
  • Veillez à ce que votre déshumidificateur reste propre. Le filtre nettoie l’air qui circule dans le déshumidificateur, et lorsqu’il est sale, l’efficacité de votre déshumidificateur prend un coup, sans oublier que l’air expulsé par l’évacuation peut être de mauvaise qualité. De nombreux modèles sont équipés d’un témoin lumineux qui vous indique quand il est temps de nettoyer le filtre. Lavez-le et séchez-le régulièrement en suivant les conseils de votre manuel d’utilisation.

Maximisez la déshumidification avec les bonnes pratiques

Même les meilleurs déshumidificateurs ne pourront pas venir à bout des hygrométries excessives causées par des sources intérieures et extérieures à la maison. Faites fonctionner le ventilateur d’extraction lorsque vous cuisinez ou juste avant de prendre une douche pour éliminer plus rapidement l’humidité. Si vous ne disposez pas d’un ventilateur, ouvrez simplement la fenêtre ou la porte la plus proche.

Aussi, pensez à bien nettoyer le conduit de votre sécheuse. Un conduit propre évacue l’air chaud vers l’extérieur. Et en débarrassant le conduit des peluches, vous maintenez la circulation de l’air, ce qui permet à votre linge de sécher plus rapidement et contribue à prévenir les incendies de sèche-linge. Vérifiez également que la plomberie ne fuit pas, notamment dans votre sous-sol et sous les éviers.

Vous devrez également inspecter les fondations de votre maison. L’eau peut s’infiltrer même dans les plus petites fissures. Utilisez du mastic silicone ou du ciment hydraulique pour sceller les fissures d’une largeur de 6 mm ou moins. Si vous repérez des fissures plus larges, consultez un ingénieur en structure car elles pourraient indiquer un problème structurel. Enfin, vérifiez la gradation du sol. Il doit être en pente en s’éloignant des fondations de votre maison pour empêcher l’eau de s’accumuler.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*