Comment savoir si je suis intolérant au gluten ?

champ de blé

L’intolérance au gluten fait partie de ces maladies qui sont diagnostiquées difficilement. Pour autant, il ne faut pas paniquer, car certains signes permettent de sonner l’alerte. Comment faire pour savoir que vous êtes intolérants au gluten ? Nous nous sommes penchés sur cette question.

Quels sont les différents symptômes à considérer ?

Dans un premier temps, il faut faire attention aux dérèglements de types gastriques. En effet, si vous êtes intolérants au gluten alors il y a de fortes chances que vous ayez subi la recrudescence de la plupart de ces maux digestifs :

  • Des sensations de ballonnements ;
  • Des douleurs abdominales ;
  • Des vomissements ;
  • Des diarrhées ;
  • Des nausées.

La plupart du temps, les gens ne sont pas inquiétés par ces symptômes, car ils n’apparaissent pas soudainement. Par contre, s’il se fait que ces symptômes sont réellement expliqués par une intolérance au gluten alors vous pouvez vous attendre à les voir revenir de façon progressive. Ces dérèglements gastriques sont accompagnés d’autres symptômes que nous allons qualifier de « secondaires ». Par exemple : un amaigrissement, des sensations de crampe, de la fatigue, des douleurs ressenties au niveau des articulations, des éruptions cutanées ou encore des engourdissements.

Mais il arrive aussi qu’une personne souffrant d’intolérance au gluten présente les différents symptômes abdominaux sans pour autant montrer aucun des symptômes secondaires. Il faut alors se tourner vers des examens approfondis afin d’être certains du diagnostic.

Comment se déroule le diagnostic du médecin ?

Même si vous vous doutez être le sujet d’une intolérance au gluten, le réflexe à adopter est de ne pas le supprimer de votre alimentation avant d’avoir réalisé les examens adéquats qui viendront confirmer la thèse de l’intolérance. Le cas échéant, vous risquez de vous retrouver avec des résultats faussés par l’absence de réaction inflammatoire.

Pour confirmer votre intolérance au gluten, vous aurez à subir deux examens distincts.. Le premier consiste en une prise de sang effectuée par un médecin généraliste. Par la suite, ce sang sera analysé afin de vérifier que les anticorps, signalant une intolérance au gluten, y sont bien présents.

Une fois que la présence de ces anticorps est confirmée, alors un second examen est nécessaire. Ce dernier est effectué par un gastro-entérologue. Il s’agit d’une endoscopie réalisée par voie buccale avec en plus une biopsie effectuée sur la partie la plus élevée de l’intestin grêle (qu’on appelle aussi « duodénum »). Pour que le diagnostic de l’intolérance au gluten soit confirmé, il faudra que le médecin gastro-entérologue trouve une « atrophie des villosités » au niveau de la muqueuse de votre intestin grêle.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*