L’association 60 millions de consommateurs change d’avis sur la cigarette électronique

deux cigarettes dans une main

Il y a quelques années, l’association 60 millions de consommateurs avait publié un article sur la cigarette électronique qui avait fait scandale. Les professionnels de la vape s’étaient insurgés contre ce qu’ils estimaient être de la désinformation. Récemment, l’association de consommateurs a publié un nouvel article sur le sujet, mais cette fois-ci mieux sourcé et davantage en faveur de la cigarette électronique.

L’institut national de la consommation ne s’oppose plus à la vape

En 2013, l’Institut national de la consommation qui édite le journal 60 millions de consommateurs était très largement considéré comme anti-vape. L’article qui avait fait scandale exagérait les dangers de la cigarette électronique en s’appuyant sur des sources peu fiables ou mal référencées. En 2020, le journal a mis de l’eau dans son vin et reconnaît les mérites de la vape sans éluder ses inconvénients.

Ainsi, en répondant à 6 questions courantes sur la vape, le journal réalise ce que les spécialistes ont qualifié de sans-faute. L’article pointe même l’intérêt des goûts de la cigarette électronique, comme le e liquide réglisse, dans le cadre d’un sevrage tabagique. Évidemment, les professionnels du secteur se sont empressés d’applaudir la démarche.

Un changement de position progressif, mais important

Pour être tout à fait honnête, 60 millions de consommateurs n’a pas retourné sa veste d’un coup. Dès 2013, le rédacteur en chef avait reconnu publiquement les limites de l’article critiquant la vape. Depuis, le journal a progressivement révisé sa position en s’appuyant sur les études les plus crédibles qui sortaient régulièrement.

L’article récemment paru a particulièrement attiré l’attention, car il tente de faire le point sur la cigarette électronique. Il le fait de manière détaillée et objective afin d’informer les consommateurs. Ainsi, la vape est bien considérée comme le meilleur substitut et il est déconseillé de l’utiliser avec d’autres aides au sevrage. De même, les risques pour la santé que présentent certains produits qu’elle contient, même s’ils sont bien inférieurs à ceux du tabac, ne sont pas minimisés.

Pourquoi la cigarette électronique fait tant parler d’elle en 2021 ?

Il peut sembler étrange que la cigarette électronique fasse tant parler d’elle en ce début d’année 2021. L’innovation technique et l’effervescence des premières années se sont pourtant estompées, et même les débats qui l’entourent se font de moins en moins passionnés. Alors, pourquoi ? Tout simplement parce que l’année 2020 a été catastrophique pour la lutte contre le tabac.

La pandémie et les confinements ont annulé l’impact espéré du paquet à dix euros et les Français ont été beaucoup moins nombreux à essayer d’arrêter de fumer cette année. Résultat, la cigarette électronique apparaît plus que jamais comme un moindre mal, mais surtout comme une solution.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*