Quel logiciel d’équilibre alimentaire choisir pour bien manger ?

assiette équilibrée

Les médias et médecins ne cessent de parler du danger que représentent le surpoids et l’obésité en France. Selon l’institut d’enquête SOFRES, il y aurait près de 40% de la population « trop grosse » avec 13 millions de personnes en surpoids et 4 millions obèses.

Or, s’il est bien de tirer un constat ou d’inciter toutes ces personnes à commencer un régime, il serait mieux de vraiment informer sur l’équilibre alimentaire. Tout le monde sait qu’il faut manger des légumes et des fruits, mais dans quelles proportions ?

Mieux, savez-vous les besoins caloriques de votre gabarit ? Comprenez-vous les dangers de la nourriture industrielle ? Quand est-il préférable de manger des sucres lents ?

Ces questions méritent un apprentissage de votre part et un logiciel d’équilibre alimentaire peut vous aider.

Qu’est-ce que l’équilibre alimentaire ?

L’équilibre alimentaire pourrait se traduire simplement par le fait de bien manger. Plus concrètement, vous mangez une nourriture variée comprenant tous les nutriments dont vous avez besoin et respectez des quantités conformes votre gabarit.

L’équilibre alimentaire n’est pas un effort court pour maigrir, mais une habitude de vie saine à prendre dès maintenant pour conserver votre ligne, mais aussi éviter les problèmes de santé (ex : diabète, cholestérol…), être plus en forme au quotidien et mieux se sentir dans son corps et sa tête.

La lecture de livres sur la nutrition ou des visites chez un diététicien peuvent vous aider à connaître le bon rythme. Puis, une fois seul, vous pouvez vous aider d’un logiciel d’équilibre alimentaire pour adapter votre alimentation.

Il existe deux types de logiciels : universitaires et commerciaux.

Les logiciels d’équilibre alimentaire universitaires

Les étudiants et professeurs de biologie et/ou de médecine essaient d’améliorer la prévention en partageant les bonnes habitudes à prendre pour atteindre l’équilibre alimentaire.

Les logiciels sont typiquement le type de projets qui motivent une classe et entraînent l’adhésion de tous. Vous avez donc sur le web de nombreux logiciels d’équilibre alimentaire gratuits et conçus par des écoles.

Il ne faut pas s’attendre à quelque chose de compliqué, de beau, mais ils font ce qu’on leur demande. Par exemple, vous avez Equil’al qui a une bonne réputation.

Vous rentrez vos mensurations et le logiciel vous donne quelques informations dignes d’un petit cours. Puis, vous pouvez entrer des éléments parmi une sélection d’aliments pour établir si votre repas est en adéquation avec vos besoins.

La mission est fastidieuse, mais le logiciel d’équilibre alimentaire universitaire a le mérite d’être souvent gratuit.

Les logiciels d’équilibre alimentaire commerciaux

Le régime est un marché toujours plus florissant. La population mange mal, grossit, se sent mal, tente de maigrir, réussit ou non, puis reprend ses mauvaises habitudes. Puis, le cercle reprend.

Des millions d’euros sont dépensés dans les régimes chaque année et nous connaissons tous des régimes connus comme Dukan.

Parmi les sociétés de régime, certaines ont mis en place de très bons logiciels d’équilibre alimentaire. C’est le cas de Weight Watchers et de son fameux système à points. Vous faites les paramétrages initiaux sur votre gabarit et vos objectifs (perte de poids, stabilité sur la balance) et vous obtenez un nombre de points quotidiens.

Ces points quotidiens se dépensent ensuite avec vos aliments. Par exemple, la salade étant peu grasse, elle ne coûte aucun point, alors que le pain au chocolat de votre boulangerie nécessite 8 points.

Le logiciel d’équilibre alimentaire vous suit sur votre smartphone et vous aide réellement au quotidien pour choisir vos menus. Le hic est que le prix d’un abonnement WW est élevé, entre 20 et 30€ par mois. Mais, cela peut être une bonne idée de débuter ainsi pour apprendre les bons choix de repas, avant de se désabonner et de continuer en autonomie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*