Comment faire semblant d’être malade ?

femme malade au lit

Nous avons tous déjà vécu ce moment où nous voulions être malade pour éviter de travailler ou d’aller en cours. Mais faire semblant d’être malade n’est pas toujours facile et la technique doit être parfaite pour convaincre votre entourage, votre médecin et votre patron !

Nous vous avons donc préparé un article pour vous livrer les conseils indispensables lorsque l’on veut faire semblant d’être malade.

Une préparation la veille pour un scénario parfait

Il est important de bien préparer le terrain la veille pour être crédible au moment de manquer le travail ou les cours ! Vous ne devez pas annoncer votre maladie trop tôt, cela éveillerait les soupçons. Commencez à prendre le rôle de malade vers 18h ou en fin de soirée, et si vous avez déjà eu une maladie il y a peu, reprenez les mêmes symptômes !

Pour que votre corps ait l’air malade, vous pouvez effectuer des pressions sur vos joues pour les rougir, et n’oubliez pas de fonctionner comme si vous étiez très fatigués.

Il faut donc éviter d’avoir l’air trop enjoué, limiter votre repas même si vous aimez ce que vous mangez, ne sortez pas profiter de votre soirée, restez au chaud et reposez-vous dans un coin comme si vous étiez très exténués. Si vous êtes étudiants, commencez vos devoirs sans les finir pour montrer que cela était au-dessus de vos forces. Et n’oubliez pas de vous coucher très tôt en disant que vous n’êtes pas très bien et que vous préférez vous reposer.

Pour parfaire votre technique, vous pouvez vous réveiller au milieu de la nuit et réveiller les personnes vivant avec vous pour les informer que vous vous sentez très mal. Et n’oubliez pas de montrer des symptômes (mal au ventre, toux…). Les plus acteurs d’entre nous peuvent même se réveiller et aller tousser dans les toilettes comme s’ils étaient en train de vomir.

Faire semblant d’être malade le lendemain

Le lendemain matin, il vous suffira de continuer sur la même lancée en vous montrant très fatigué (vous pouvez même vous maquiller pour dessiner des cernes discrètement sous vos yeux ou vous blanchir). Montrez que vous n’avez pas un gros appétit et sautez le petit-déjeuner.

Il ne vous restera plus qu’à faire semblant d’avoir une maladie en reproduisant les symptômes correspondant (migraine, fièvre, éruption cutanée, diarrhée, nausée …) pour finir de convaincre votre entourage. Mais évitez d’en faire trop en reproduisant tous les symptômes d’un coup, et lorsque vous aurez obtenu un congé, ne guérissez pas miraculeusement ! Faites le schéma inverse pour montrer une guérison lente et rester crédible.

Comment faire semblant d’être malade devant le médecin ?

Si vos parents vous emmènent chez le médecin ou que vous travaillez et que vous avez besoin d’un arrêt de travail, vous irez chez le médecin. Même si c’est un professionnel de la santé, il ne peut pas deviner si vous êtes effectivement malade.

Visez des maladies qu’il ne peut pas deviner. Dites pas que vous avez un rhume alors que votre nez ne coule pas. Par contre, vous pouvez dire que vous avez vomi et avez mal au ventre. Ne mangez pas le matin. Ainsi, quand il écoutera votre ventre, le médecin entendra des gargouillements qu’il pourrait mettre sur le compte d’une gastro.

Si vous n’avez pas l’air blanc, jouez plutôt le coup de chaleur. Avant d’entrer dans la salle d’attente ou de le voir, respirez difficilement pour vous faire un peu rougir.

Choisissez bien votre médecin. Si vous avez un médecin de famille qui vous apprécie, ce sera plus facile. À l’inverse, si votre médecin rechigne toujours à vous établir un arrêt maladie, changez. Vous pouvez aussi le mettre devant le fait accompli en prenant un rendez-vous à 10h et en lui indiquant que vous avez loupé le travail ou l’école pour le voir.

Néanmoins, n’oubliez pas que les médecins sont contrôlés par la sécu. S’ils émettent trop souvent des arrêts, ils ont des comptes à rendre devant une commission. N’abusez pas de la technique car il pourrait comprendre votre manège. Enfin, en tant que salarié, se faire arrêter vous coûte de l’argent avec les jours de carence. C’est une donnée qui, si vous l’avez oubliée, pourrait vous faire changer d’avis…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*