Comment bien appliquer de l’autobronzant ?

une femme bronzée

Tout d’abord sachez qu’appliquer de l’autobronzant n’est pas chose simple, cependant il y a une de grandes avancées afin que vous n’ayez pas le même teint orangé que le président des Etats-Unis Trump.

Dans cet article vous connaîtrez toutes les erreurs à ne pas faire afin d’avoir un teint hâlé naturel et avoir bonne mine toute l’année.

Erreur n°1 : Oublier d’enlever votre ancien autobronzant.

Vous savez probablement déjà que l’exfoliation (gommage de votre peau) à l’avance est la règle numéro une pour un bronzage uniforme et d’apparence naturelle.

Le but est d’obtenir une une peau lisse et sans imperfections afin que l’autobronzant que vous allez appliquer puisse pénétrer de façon optimale.

Ce n’est pas le seul but, le gommage permettra aussi d’enlever l’ancienne couche de votre précédent autobronzant. Sans exfolier ces cellules mortes et bronzées, elles finissent par s’écouler de façon inégale, laissant une apparence rugueuse ou même tachetée comme un léopard.

Une petite astuce  : Vous pouvez même aider le processus en prenant un bain chaud juste avant l’exfoliation.

Erreur n°2 : Rater votre exfoliation.

Comme pour à peu près tout, tout se résume à une question de timing, vous avez donc deux options :

  • Gommer votre peau huit heures avant l’application de votre autobronzant.
  • Exfolier votre peau juste avant la pose de votre solution de l’autobronzant.

Si vous voulez le meilleur résultat possible, exfolier huit heures avant permet l’équilibre du pH de votre peau ce qui est la condition optimale pour que la couleur se développe harmonieusement. N’hésitez pas à insister sur les zones de votre corps et de votre visage.

Erreur n°3 : Préparer votre peau avec un gommage à base d’huile.

Si vous exfoliez avec un gommage à base d’huile, cette dernière peut créer une barrière entre la peau et l’autobronzant.

Vous aurez une étrange apparition de marques bizarres et des taches foncées et claires. Essayez un exfoliant formulé spécial pour une préparation autobronzante. Il existe de nombreux produits spécialements conçus pour cette opération.

Erreur n° 4 : L’utilisation d’une petite quantité d’autobronzant.

Si vous êtes une débutante ou bien un novice en autobronzant – ou du moins si vous le faites pour la première fois depuis l’été dernier – vous pensez probablement que c’est une bonne idée de commencer lentement. Ça semble raisonnable, n’est-ce pas ? Il est vrai que le fait d’appliquer l’autobronzant pour une première fois peut être intimidant.

Mais lésiner sur l’autobronzant peut entraîner des stries et des rayures. Quand les gens ont peur d’un autobronzant, ils utilisent une très petite quantité de produit pour bronzer une grande surface.

L’absence de produit et le frottage excessif provoque des stries. Utilisez plutôt un applicateur de bronzage comme un gant applicateur pour étaler le produit de façon homogène. Vous pouvez charger le produit et l’utiliser pour balayer tout excédent.

Ne vous inquiétez pas, vous ne pouvez jamais utiliser trop d’autobronzant, car la peau ne peut absorber qu’une certaine quantité du produit de bronzage.

Attention, nous vous déconseillons d’appliquer votre autobronzant à l’aide d’une serviette ou d’un mouchoir !

Erreur n°5  : Ne pas traiter ponctuellement certaines zones.

Le témoin d’un faux bronzage : un coude sombre et suspect.

Certaines zones du corps absorbent l’autobronzant plus rapidement et nécessitent un peu de travail supplémentaire.

Prenez une longueur d’avance et essuyez vos articulations, genoux, coudes et chevilles immédiatement après le bronzage, même si vous pensez que vous n’en avez pas besoin.

Alternativement, nous vous suggérons d’utiliser un hydratant pour créer une barrière sur les zones du corps afin que moins d’autobronzant puisse pénétrer et de préparer votre peau.

Erreur n°6 : Quitter la maison dès que possible.

Votre bronzage flambant neuf a besoin de six à huit heures pour se développer. D’ici là, considérez-vous en résidence surveillée !

Le temps chaud et les sueurs abondantes peuvent faire couler l’autobronzant et le sécher de manière désastreuse.

Même le fait de mettre des chaussures enlèvera tout autobronzant que la partie intérieure de la chaussure touche.

Il n’est donc pas question de faire du sport, et surtout pas de natation si vous avez été attentif lors de la lecture de notre article. Au lieu de cela, ouvrez une bouteille de vin, enfilez un survêtement et regardez une série le temps que la solution auto bronzante sèche.

Erreur n°7 : Choisir votre teinte autobronzante en fonction de votre teinte de peau.

Si vous êtes naturellement bronzée, il semble qu’il serait logique d’opter pour une teinte claire afin d’éviter d’avoir un hâle trop sombre.

Mais jouer la sécurité pourrait signifier que vos efforts d’auto-bronzage ne puissent à à peine être visible, puisque les nuances sont étiquetées en fonction de l’intensité et non de votre teint existant.

Choisissez votre teinte autobronzante en fonction du résultat que vous voulez, et non du teint de votre peau.

Si vous voulez rendre votre teint un peu plus mat, choisissez un teint moyen. Si vous voulez un résultat plus profond, choisissez un teint dit “sombre”.

Personne n’a eu le temps de passer par le processus d’application de l’autobronzant et de ne pas être capable de voir une différence de son teint.

En espérant que vous ayez toutes les billes à travers notre article pour appliquer correctement de l’autobronzant, nous vous souhaitons une belle peau satinée et hâlée toute l’année !

 

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*