Boutons blancs sur le gland du sexe : quel est le problème ?

homme déprimé

Voir un ou plusieurs boutons blancs apparaître subitement sur le gland du pénis est assez stressant, voire carrément inquiétant. Avant de paniquer, vous devez savoir que ce ne sont pas tous les symptômes qui sont les signes d’une maladie. En effet, il arrive que ces boutons soient bénins. Comment savoir alors quel est le problème ? Découvrez ci-dessous quelques indices pouvant vous éclairer sur ce phénomène.

Le cas des papules perlées

Ici, nous sommes en présence de plusieurs boutons blancs présents sur le gland du sexe. Ceux-ci sont de taille souvent inférieure à 2 mm et la particularité avec les papules perlées est que les boutons blancs sont disposés en une voire plusieurs lignes. Et ce, au niveau de la couronne du gland. Un autre signe qui vous renseignera sur le fait qu’il s’agisse de papules perlées est la couleur blanche, voire rose clair. Les papules perlées du gland ne sont aucunement un symptôme d’IST. Chez environ 30 % des hommes, ces boutons font l’apparition dès la puberté.

Le cas de la mycose du pénis

Si vos boutons blancs ne sont pas des papules perlées, alors il pourrait s’agir d’autre chose : la mycose du pénis. Il s’agit d’une infection causée par le champignon « Candida Albicans ». Vous remarquerez alors des boutons blancs qui se trouvent situés autour d’une lésion rougeâtre. Au niveau de la zone affectée, on aura : des démangeaisons, des sensations de brulure. Pour déterminer s’il s’agit réellement d’une mycose du pénis, votre médecin s’attardera sur la forme des boutons.

Le cas des « grains de Fordyce »

Plusieurs signes peuvent militer en faveur d’un diagnostic de ce qu’on appelle « les grains de Fordyce » :

  • Des petits boutons blancs présents sur le bord du gland, mais aussi sur la face interne du prépuce ;
  • Les boutons ont la forme d’élevures ;
  • La taille de ces boutons n’excède pas les 1 voire 2 mm ;
  • Ces petits boutons sont plus visibles quand la peau du gland est étirée.

Les grains de Fordyce sont totalement bénins. Oui, nous savons que leur vue peut vous faire peur, surtout si vous en possédez beaucoup. Mais, même si peu de garçons connaissent le nom médical, ces boutons touchent une grande partie de la populatin masculine à partir de l’adolescence.

Leur origine provient d’un problème hormonal. Pour cette raison, le premier grain de fordyce visible sur votre verge a toutes les chances d’être apparu au moment de la puberté, période dans la vie d’un homme où toutes ses hormones vivent une véritable révolution.

Parce que ces boutons apparaissent au moment de la puberté, certains jeunes garçons les confondent avec des poils incarnés. En effet, à cet âge, les poils poussent sur tout le corps. Ceux qui poussent mal finissent par faire une pointe noire à la surface de la peau ou un bouton blanc, et le premier réflexe est souvent de le percer pour faire sortir le poil.

C’est un bon réflexe qu’il ne faut pas avoir avec un grain de fordyce. Comme il ne s’agit pas d’un poil incarné, il n’y a rien « à faire sortir ». Pis, si vous appuyez fortement dessus, vous risquez de créer une plaie qui pourrait s’infecter. Une plaie ouverte, même de toute petite taille, augmente vos chances d’attraper une maladie lors d’un rapport sexuel.

Donc, si ce que vous voyez sur votre sexe ressemble à des grains de fordyce, ne faites rien. Il n’y a aucun risque. Surveillez simplement leur évolution et évitez d’y toucher.

Le plus important

Peu importe la taille ou le nombre de boutons blancs sur votre gland, n’oubliez pas que le médecin est la personne la mieux indiquée pour vous renseigner sur ce qu’il vous arrive. Alors dans tous les cas et malgré les infos de cet article informatif : vous devez à tout prix consulter !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*