Le syndrome de Peter Pan chez les Adultes

peter pan qui s'envole

Né le 9 Mai 1960, James Matthew Barrie ou J.M Barrie est un écrivain et dramaturge de nationalité Écossaise qui a marqué l’histoire du romantisme. Ces principales œuvres qui sont The Little White Bird, The Admirable Crichon et Peter Pan, ont fait le tour du monde. Toutefois, le roman Peter Pan and Wendy paru en 1911, se démarque de la liste des ouvrages écrits par l’auteur Écossais à cause de son histoire passionnante. Dans ce roman, J.M Barrie nous raconte l’histoire d’un jeune garçon hors pair. Un garçon qui se différencie complètement des autres. Un garçon qui ne grandi jamais. Vivant dans un pays imaginaire, il profite pleinement d’une enfance éternelle. Cette œuvre a été adaptée au cinéma et en bande dessinée. Inspiré par ce personnage et compte tenu de ses consultations psychiatriques, le Dr Daniel Kiley a développé le concept de syndrome de Peter Pan. Une expression utilisée pour faire allusion aux adultes irresponsables ou immatures ainsi qu’à ces jeunes ados qui ne veulent pas grandir. Au départ, ce concept ne concernait que les hommes, mais au fil des années, on pouvait désormais parler de Syndrome de Peter Pan chez les femmes.

Les critères qui caractérisent le syndrome de Peter Pan

Le critère principal qui caractérise le syndrome de Peter Pan est le refus de grandir. Un syndrome que l’on retrouve chez les ados et les adultes. Les personnes atteintes par ce syndrome ont un énorme désir de rester enfant un peu comme dans les films Disney. Ils ne prennent pas conscience de leur âge. Ils font des choses comme un enfant et quelques fois ont un raisonnement bas. Ils sont angoissés par les années qui passent et ont peur des responsabilités dont ils devront faire face. Ils préfèrent profiter d’une enfance qui ne finira jamais. Les années passent, l’âge avance, mais leurs habitudes, comportement et pour certains leur réflexion ne change pas. Certains ne fréquentent pas les gens de leur âge ou de leur génération. Ils préfèrent fréquenter les plus jeunes pour toujours se considérer ou se sentir enfant. D’autres restent des fils à maman ou des filles à papa. Ils ont du mal à couper le cordant ombilical. Une personne atteinte du syndrome de Peter Pan veut toujours être sous la responsabilité de ses parents. Il est incapable de prendre les décisions importantes de sa vie. Il y’ en a qui ne veulent pas trouver un emploi et choisissent de rester à la maison en attente du pain quotidien. Pour caractériser ce syndrome, le Dr Daniel Kiley dans son ouvrage parle des troubles de sexualité, de la difficulté à se faire de vrais amis, de l’incapacité à bien exprimer ses sentiments, de l’angoisse et de la culpabilité. Cependant, certaines personnes vivent bien se syndrome sans pourtant que cela ait une influence dans leur vie sociale, professionnelle, familiale ou conjugale.

Peut-on guérir le syndrome de Peter Pan ?

Il n’y a pas de traitement médical particulier pour guérir de ce syndrome qui n’existe pas qu’au cinéma avec le film Peter Pan. Les psychiatres conseillent de travailler sur sa propre personne, de suivre des formations sur le développement personnel et de reconstruire son adolescence.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*