Communiqués

Résultats de l’essai Bivir

18 novembre 2010

Bivir, essai randomisé contre placebo, montre que l’association oseltamivir-zanamivir est moins efficace que la monothérapie d’oseltamivir, qui reste le traitement de première ligne de la grippe A saisonnière. Les résultats de cette étude sont publiés dans Plos Medecine.

Dans le cadre d’une collaboration de recherche originale entre médecine hospitalière et médecine générale, et  dans un contexte de santé publique, face à un risque potentiel majeur de pandémie grippale à virus Influenza de type A, une étude randomisée, contrôlée contre placebo, promue par l’AP-HP, a été conduite en France durant l’épidémie de grippe saisonnière 2008-2009. Elle avait pour objectif d’évaluer l’efficacité et la tolérance de l’association oseltamivir-zanamivir dans la grippe.A.

Cette étude a comparé, chez des adultes présentant une grippe A, confirmée par un test diagnostic rapide, la réponse virologique (Jour 2) et clinique à l’association oseltamivir-zanamivir, à chacune des monothérapies d’oseltamivir et de zanamivir, prescrites durant 5 jours.

En 10 semaines, 541 patients ont été inclus par 145 médecins généralistes. Contre toute attente, chez les adultes atteints de grippe A, l’association oseltamivir- zanamivir a été moins efficace qu’une monothérapie d’oseltamivir : la durée de la maladie a été plus longue chez les patients recevant l’association (médiane de 4 jours contre 3 jours pour les patients recevant l’oseltamivir seul) et la quantité de virus, présente dans le nez au deuxième jour de traitement, était plus grande. Il a été observé que l’oseltamivir avait la plus grande efficacité. La tolérance des traitements était bonne, et similaire dans les trois groupes.

Pour les chercheurs, ces résultats incitent au développement de nouveaux antiviraux dirigés contre de nouvelles cibles, permettant d’envisager de nouvelles associations thérapeutiques contre la grippe A.

D’après une communication commune AP-HP, Université Paris Diderot – Paris 7, Inserm, Institut Pasteur, Hospices Civils de Lyon, les réseaux Sentinelles et GROG

Remerciements

Pour leur collaboration : Université Paris Diderot – Paris 7, INSERM, Institut Pasteur, Hospices Civils de Lyon, les réseaux Sentinelles et GROG.

Pour l’approvisionnement en médicaments de l’essai : Laboratoires pharmaceutiques ROCHE et GSK.

L'AP-HP dans les médias

Colon géant à l’HEGP

17 novembre 2010

[Le Parisien, 17/11/2010] Avec 2,3 m de haut et 11 m de long, le colon gonflable exposé jusqu’au 18 novembre dans le hall de l’hôpital européen Georges-Pompidou ne passe pas inaperçu. Etape d’un voyage dans le cadre du « Colon tour », cette animation est conçue pour sensibiliser le public au dépistage essentiel du cancer colorectal, dont 18.000 personnes meurent chaque année en France.

L'AP-HP dans les médias

De nombreux enfants naissent avec une maladie appelée Thalassémie

17 novembre 2010

[France 3, le 12/13 édition PACA, 08/11/2010] Près de 200 000 enfants naissent chaque année dans le monde avec une maladie du sang appelée Thalassémie. Cette maladie génétique touche essentiellement le pourtour de la méditerranée, notamment le sud de la France et la Corse. Elle affecte la production d’hémoglobine des globules rouges. Le principal traitement aujourd’hui est très lourd, il consiste à faire des transfusions sanguines régulières, et pour les malades, le vrai espoir de réparer le gène malade c’est la thérapie génique. Reportage à l’hôpital Necker Enfants-malades (AP-HP), dans le département de biothérapie du Pr Marina Cavazzana-Calvo.

L'AP-HP dans les médias

Musée de l’AP-HP

17 novembre 2010

[20 Minutes, 16/11/2010] Fermé depuis le 19 juillet pour travaux, le musée de l’AP-HP vient de reprendre son activité. Il ouvrira un jour par semaine les mardis et jeudis en alternance pour des visites de groupes programmées, principalement des étudiants. Le rez-de-chaussée du musée, rénové, sera loué pour des événements.  Les expositions temporaires qu’il abritait ne seront pas abandonnées, la direction prévoyant de les organiser dans les hôpitaux.

Communiqués

Point de situation de l’hôpital Tenon

17 novembre 2010

L’hôpital Tenon connaît depuis six semaines un mouvement social principalement lié aux difficultés de recrutement de personnel infirmier, difficultés usuellement constatées à cette période de l’année dans les établissements de santé en raison du décalage entre les départs des soignants, concentrés l’été, et la sortie des professionnels issus des instituts de formation en soins infirmiers en décembre.

La direction de l’hôpital a reçu hier matin une délégation de personnels et de leurs représentants faisant suite à la demande d’explication de la direction des ressources humaines (DRH) de l’AP-HP sur l’usage par cinq agents du service des urgences de leur droit de retrait le vendredi 5 novembre après midi. Lire la suite

L'AP-HP dans les médias

Les équipes soignantes tentent de soulager la douleur des enfants hospitalisés

15 novembre 2010

[France 5, Magazine de la santé, 10/11/2010] Ce reportage s’intéresse aux enfants qui ont entre quelques mois et 17 ans, hospitalisés dans le service d’hématologie de l’hôpital Robert Debré (AP-HP). Ces enfants souffrent le plus souvent de leucémie, et subissent régulièrement des gestes médicaux invasifs et douloureux comme la ponction lombaire. Ils font face avec courage à la douleur, mais les équipes soignantes tentent de les soulager au maximum et leur proposent, en plus des antalgiques, l’hypnoanalgésie, une technique inspirée de l’hypnose.

L'AP-HP dans les médias

Cancer de l’ovaire : du nouveau

15 novembre 2010

[France 5, Magazine de la santé, 12/11/2010] Une avancée prometteuse pour les femmes atteintes du cancer de l’ovaire :  un médicament permettrait de retarder la survenue des rechutes, selon une étude médicale présentée lors d’un congrès médical. Ce médicament, l’Avastin, était jusqu’ici prescrit dans le traitement du cancer du colon, du rectum, du sein ou du rein. Pour le Pr Eric Pujade-Lauraine, chef du service d’oncologie médicale de l’Hôtel-Dieu (AP-HP),  « l’Avastin est un traitement qui bloque la croissance des nouveaux vaisseaux, ces vaisseaux qui irriguent la tumeur en oxygène et en nutriments qui lui permettent de croître. Privée de nutriments la tumeur va s’assécher et cesser sa progression, voire disparaître ».

L'AP-HP dans les médias

Les infirmières sous pression

15 novembre 2010

[Le Parisien, 12/11/2010 ; Le Monde, 13/11/2010] Le Monde aborde le manque d’effectifs infirmiers en illustrant le sujet par les difficultés rencontrées ces dernières semaines à l’hôpital Tenon (AP-HP). Le quotidien analyse les multiples causes d’une crise dont il élargit la portée à l’ensemble des hôpitaux publics, plus particulièrement en Ile de France. Le journal revient sur le droit de retrait invoqué à Tenon par des soignants, et cite Etienne Hinglais, chef de service des urgences de Tenon, qui « peut comprendre qu’elles soient à bout, que l’une ou l’autre s’arrête, mais pas que l’on fasse courir un risque aux malades ». Les infirmières se défendent en rappelant avoir mis en garde de longue date sur le « danger aux urgences », et les syndicats se posent la question des « modes d’actions à la disposition de la profession ». Dans Le Parisien, Jean-Marie Le Guen député et ex-président du conseil d’administration de l’AP-HP dénonce la « pression budgétaire constante exercée des dernières années sur l’AP-HP » et interpelle la ministre de la santé Roselyne Bachelot.

Webzine

L’impact de l’apprentissage de la lecture sur le cerveau

15 novembre 2010

Pour la première fois, des images détaillées de l’impact de l’apprentissage de la lecture sur le cerveau ont été obtenues par une équipe internationale de chercheurs. En comparant l’activité cérébrale d’adultes analphabètes avec celle de personnes alphabétisées durant l’enfance ou à l’âge adulte ces chercheurs ont démontré l’emprise massive de la lecture sur les aires visuelles du cerveau ainsi que sur celles utilisées pour le langage parlé.

Webzine

Instituts hospitalo-universitaires : l’AP-HP s’implique

15 novembre 2010

Dans le cadre de l’appel à projets lancé par le Ministère de la recherche et de l’enseignement supérieur et l’Agence nationale de la recherche (ANR), destiné à mettre en place des Instituts hospitalo-universitaires (IHU), 8 projets d’IHU promus par des universités dont l’AP-HP est partenaire ont été déposés.

Twitter

© 2010 APHP Actualités

Mentions légales