Archives du tag "Mireille Faugère"

Webzine

Maladies rares : la prise en charge et la qualité de vie du patient avant tout

23 juillet 2012

Les maladies rares, dans leur ensemble, touchent plus de 3 millions de Français et constituent donc un véritable enjeu de santé publique. A l’occasion des Premières rencontres maladies rares organisées par l’hôpital Necker-Enfants malades, retour sur l’implication de l’AP-HP et de l’hôpital, à la pointe dans ce domaine.

« 70 centres de l’AP-HP ont été labellisés Centres de référence maladies rares entre 2004 et 2007, c’est dire si notre engagement est fort », soulignait Mireille Faugère, directrice générale de l’AP-HP lors des Premières rencontres maladies rares organisées le 27 juin dernier à l’hôpital Necker. Elles touchent 3 millions de personnes en France, 20 millions en Europe. Et si chacune a sa spécificité, elles présentent des similitudes. « C’est la raison pour laquelle nous avons raison de travailler ensemble afin de mieux prendre en compte ces maladies et toujours améliorer la prise en charge des patients »

>>Lire la suite

Webzine

L’AP-HP et les médecines complémentaires à l’hôpital : un engagement hospitalo-universitaire

16 juillet 2012

Dans le cadre de son plan stratégique 2010-2014, l’AP-HP a souhaité engager une réflexion sur l’exercice des médecines complémentaires à l’hôpital. Un comité d’orientation pluridisciplinaire, présidé par le Pr Jean-Yves Fagon, a été chargé en avril 2011 de réaliser un état des lieux des pratiques au sein de l’institution et d’émettre des recommandations sur leur développement au sein de l’AP-HP, en tant que centre hospitalo-universitaire d’Ile-de-France.

Le rapport de ce comité ainsi que les recommandations émises ont fait l’objet d’une présentation le 10 juillet en Commission médicale d’établissement. Pour Mireille Faugère, directrice générale de l’AP-HP, cette démarche inscrit pleinement l’AP-HP dans ses missions de service public de centre hospitalo-universitaire au service des patients. …

>>Lire la suite

Non classé

La cancérologie à l’AP-HP : une organisation au service des patients et de l’innovation

21 juin 2012

L’AP-HP prend en charge 30 % des patients atteints de cancer en Île-de-France et suit à ce titre plus de 83 500 patients chaque année dont 55 000 nouveaux cas. L’Institution est présente sur tous les types de cancer (sein, gynécologie, digestif, urologie, thorax, orl & thyroïde, dermatologie, hématologie, neuro-oncologie…) et pratique tous les modes de traitement : chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie… en hospitalisation complète, partielle ou à domicile. Elle assure ainsi à la fois une prise en charge de proximité et de recours de l’ensemble des cancers. Les patients viennent d’Ile-de-France mais également de la France entière voire de l’étranger, notamment dans les cas des tumeurs les plus rares. …

Pour Mireille Faugère, Directrice générale de l’AP-HP « Cette nouvelle organisation de la cancérologie est représentative de l’ambition de l’Institution : offrir à tous les patients une prise en charge complète et des soins personnalisés ainsi qu’un accès aux dernières innovations ».

>> Lire la suite

Non classé

La FHF-Ile-de-France et l’AP-HP souhaitent intensifier leur coopération

14 mars 2012

La FHF-Ile-de-France et l’AP-HP ont organisé le 9 mars dernier un séminaire conjoint, présidé par Serge BLISKO, Président de la FHF Ile-de-France et Mireille FAUGERE, Directrice Générale de l’AP-HP. Ce séminaire, placé sous le haut patronage de la FHF, a regroupé une cinquantaine de responsables hospitalier (présidents de CME et chefs d’établissement) représentant les principaux hôpitaux publics de la région.

La réflexion a porté sur l’intensification des collaborations déjà existantes entre le Centre Hospitalier Universitaire d’Ile-de-France qu’est l’AP-HP et l’ensemble des hôpitaux publics de la région. Quatre thématiques porteuses de collaborations concrètes ont ainsi été définies : 

-         l’organisation des activités de biologie et la préparation de l’accréditation des laboratoires ;

-          la prise en charge des maladies chroniques ;

-          les opportunités offertes par les techniques de télémédecine ;

-          l’identification et la gestion des contraintes liées aux évolutions de la démographie médicale.

A l’issue de ce séminaire, Serge BLISKO et Mireille FAUGERE ont souhaité que des travaux partagés d’approfondissement de ces quatre thématiques se mettent immédiatement en place. Ils ont également décidé de renouveler, à intervalle régulier, des rencontres de ce type afin de faire émerger d’autres axes de coopération ».

Webzine

2011, l’année de l’AP-HP en images

20 janvier 2012

A l’occasion de la cérémonie des vœux, Mireille Faugère a présenté « l’AP-HP en images », une sélection des faits marquants de l’année 2011.

 

 

 

 >>voir la vidéo

Webzine

L’unité de soins pédiatriques HAD de Louis Mourier inaugurée !

20 janvier 2012

Mireille Faugère, Directrice générale de l’AP-HP inaugure aujourd’hui une 3ème unité de soins pédiatriques d’hospitalisation à domicile à l’hôpital Louis Mourier (Hôpitaux universitaires Paris Nord Val de Seine, AP-HP).

Cette unité vient compléter l’offre de soins de l’institution en la matière, pour une meilleure couverture du territoire francilien. L’Hospitalisation à domicile (HAD) de l’AP-HP dispose ainsi de 3 unités de soins pédiatriques situées dans les hôpitaux Robert Debré au nord-est parisien, Bicêtre au Sud et Louis Mourier qui couvre principalement le nord-ouest parisien.

L’équipe pluridisciplinaire (puéricultrice, médecin, assistante sociale, psychologue…) de l’unité de soins pédiatriques de l’hôpital Louis Mourier a accueilli en moyenne 16 enfants par jour depuis son ouverture en mai 2011. …

>>lire la suite

Non classé

L’Année 2011 à l’AP-HP – Construire durablement l’excellence de l’hôpital pour tous

15 décembre 2011

Le patient au centre, l’excellence en ligne de mire, le développement de l’attractivité… Mireille Faugère, directrice générale de l’AP-HP, a présenté l’année 2011 de l’AP-HP.

Une année marquée par la mise en œuvre des nombreux projets de transformation dans le cadre du plan stratégique 2010-2014 avec l’ambition de conforter le leadership de l’institution et de permettre son adaptation à un environnement en perpétuelle évolution.

 

Premier enjeu : offrir le meilleur au patient aujourd’hui et demain via un parcours de soins lisible et optimisé. L’AP-HP souhaite jouer un rôle central dans la coordination des soins et la prise en charge des parcours personnalisés en lien avec l’ensemble des acteurs de santé de l’Ile de France. Les douze groupes hospitaliers sont maintenant une réalité de la gouvernance et sont devenus le cadre de l’élaboration des projets médicaux ; la refonte des pôles est une nouvelle étape pour donner de la visibilité et de la force aux expertises existantes tout en favorisant les synergies. C’est aussi le sens de la réorganisation de l’oncologie, de la pédiatrie spécialisée, ou bien encore de la prise en charge de l’obésité et de la biologie, disciplines parmi d’autres, où l’AP-HP occupe une place dominante.

 

En parallèle, près de 50 000 soignants, travaillent au quotidien à l’amélioration de la qualité et de la sécurité de la prise en charge des patients, avec, à titre d’exemple, la mise en place d’indicateurs partagés, d’évaluation conjointe du dossier patient dans ses volets dossier médical et dossier de soins.

 

La qualité de prise en charge des patients passe aussi par l’amélioration du service à l’hôpital, dimension majeure du soin. La Direction du Service aux Patients, créée en cours d’année 2011, après une phase d’écoute et d’analyse des attentes et des besoins, lancera en janvier 2012 son plan d’action pour améliorer accessibilité, information, qualité et confort proposés aux patients.

 

Deuxième enjeu : renforcer la recherche et l’enseignement qui fondent la qualité des soins, nourrissent les expertises et font de l’AP-HP un modèle unique. Cette année, l’AP-HP s’inscrit au premier rang, hors États-Unis, avec plus de 8 000 des publications scientifiques de haut niveau. Ses équipes ont notamment réussi une première mondiale de greffe de bronche à  l’hôpital Avicenne. Et surtout la convergence hôpital, recherche et universités a été encore renforcée par les investissements d’avenir. Ainsi, trois instituts hospitalo-universitaires auxquels l’AP-HP est partie prenante vont être financés au titre de ces investissements. Ils seront dévolus aux maladies génétiques, aux neurosciences et à la nutrition. Dans le cadre des appels à projets Equipex et Labex, des installations de pointe vont être accueillis dans plusieurs hôpitaux de l’AP-HP. L’AP-HP a joué un rôle pionnier en proposant aux universités et à l’INSERM la création de départements hospitalo-universitaires (DHU) pour contribuer à une nouvelle dynamique de soins, d’enseignement et de recherche.

 

« L’AP-HP est au cœur d’attentes fortes en matière de qualité de soin et de service rendu, souligne Mireille Faugère.  Or la démographie médicale est tendue, et nous devons tenir compte des conditions de travail de nos personnels. L’environnement est de plus en plus concurrentiel, le cadre financier de plus en plus contraint…  Malgré ce contexte exigeant, les acteurs de l’AP-HP se sont mobilisés pour que le premier hôpital public universitaire d’Europe soit à la hauteur de leurs attentes et de celle des patients. Ensemble, nous avons réalisé cette année des avancées majeures et lancé de nombreux projets. Nous partageons tous la même envie : améliorer la qualité de notre offre de soins,  la rendre plus lisible, donc plus attractive ».

>>Lire aussi:  Dossier de presse Bilan 2011

L'AP-HP dans les médias

Interview de Mireille Faugère, directrice générale de l’AP-HP

13 décembre 2011

Mireille Faugère, Directrice générale de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), est l’invitée de l’émission du jour. Elle est interviewée au sujet des moyens financiers, l’accès aux soins, la médecine à deux vitesses, le coût des consultations privées, l’ordre des médecins, les RTT de certains, la culture des 35 heures, la meilleure organisation de l’hôpital. Elle précise que sept millions de patients viennent dans les établissements de l’AP-HP. Celle-ci représente la moitié de la recherche en France. France 5 – Le Magazine de la Santé – 12/12

L'AP-HP dans les médias

Interview de Mireille Faugère, Directrice générale de l’AP-HP

13 décembre 2011

Interview de Mireille Faugère, Directrice générale de l’AP-HP

Mireille Faugère, Directrice générale de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), est l’invitée de l’émission du jour. Elle est interviewée au sujet des moyens financiers, l’accès aux soins, la médecine à deux vitesses, le coût des consultations privées, l’ordre des médecins, les RTT de certains, la culture des 35 heures, la meilleure organisation de l’hôpital. Elle précise que sept millions de patients viennent dans les établissements de l’AP-HP. Celle-ci représente la moitié de la recherche en France. France 5 – Le Magazine de la Santé – 12/12

L'AP-HP dans les médias

Des blocs opératoires encore plus sûrs à l’AP-HP

25 novembre 2011

 Actualité des blocs opératoires de l’AP-HP : mise en place d’un nouveau standard de sécurité et organisation d’une journée portes ouvertes – Afin de sécuriser au mieux ses 88 blocs opératoires, l’AP-HP engage une démarche qualité basée sur le « standard sécurité AP-HP ». Cette démarche constitue l’un des 16 chantiers prioritaires identifiés début 2011 par la directrice générale, Mireille Faugère. Piloté par le groupe projet « optimisation de l’organisation des blocs opératoires », ce standard doit être appliqué par l’ensemble des acteurs à partir de janvier 2012. « Issu du recensement des bonnes pratiques en cours dans les salles d’opération des 12 hôpitaux », comme l’explique le Pr. François Haab, chef du service d’urologie à l’hôpital Tenon (AP-HP) et animateur du groupe projet, le standard sécurité comporte 3 volets. Pour la sécurité, exemplarité sur les pratiques prioritaires définies par la Haute Autorité de santé. En pratique, le Pr. Haab a pris l’exemple de l’hôpital Georges-Pompidou (AP-HP) où les infirmiers de  bloc appliquent la nouvelle consigne « pas de check-list, pas de bistouri ». Pour la transparence, production d’indicateurs de performance. Enfin, pour la formation, diffusion de la check-list auprès des étudiants et des usagers. L’AP-HP a également annoncé l’organisation d’une journée portes ouvertes pour ses blocs opératoires au printemps 2012, afin de faire mieux connaître ces lieux « emblématiques ». Appelée « Fenêtre sur blocs opératoires », cette journée sera organisée dans chacun des centres hospitaliers du groupe. « Cette journée permettra de mieux appréhender le parcours du patient au sein des blocs et de présenter les mesures mises en place par l’AP-HP pour garantir leur bon fonctionnement » explique l’AP-HP dans un communiqué. – Lequotidiendumedecin.fr – 24/11, APM – 25/11, Le Parisien – 25/11, AFP – 24/11, Lefigaro.fr – 24/11, France Soir – 25/11, France Bleu – 24/11 (18h07)

Photos on flickr

Twitter

Archives

© 2013 APHP Actualités

Mentions légales